Étiquettes

QUESTION :
Quiconque mange un gâteau ou consomme une boisson en dehors des repas normaux, est-il tenu de réciter après la brakha aharona (Al hami’hya)

REPONSE :
Il ne doit pas prononcer cette bénédiction car le birkath hamazone qu’il va réciter au repas suivant le rend quitte.
En général, quand il s’agit de bénédictions, la halakha tend vers la dispense. L’affirmation : «  Dans le doute abstiens-toi » s’applique aux bénédictions.

Publicités